Ne manquait plus qu’une piste cyclable à travers la plaine de la Romanche pour que les cyclistes de tous pignons puissent pédaler en Oisans. Chose faite avec la voie verte inaugurée en 2019 ! 

Cet espace sécurisé est réservé à la circulation des cycles, piétons, rollers, trottinettes, ski-roues ou tout “engin” à l’exclusion des véhicules motorisés. Un terrain de jeu formidable pour les enfants et les sportifs du dimanche. Enfin un itinéraire plat et sans caillou qui, au départ de Bourg-d’Oisans, permet de s’élancer d’un côté ou de l’autre de la vallée pour une chouette journée pic-nic ! 

Aujourd’hui la voie verte relie Allemond à Venosc sur 23 km, avec au milieu du parcours… Bourg d’Oisans !  

Côté Allemond

Vous allez pouvoir dérouler tranquillement les jambes le long de la Romanche. Le tracé suit la digue en rive gauche et seul le massif de Belledonne, en toile de fond, semble pouvoir l’arrêter ! Puis, après un court passage par la route, vous pourrez traverser Allemond et pourquoi pas pousser un peu le vélo jusqu’au lac du Verney ? 

Côté Venosc

La voie verte longe la falaise jusqu’à la cascade de la Pisse en passant d’abord par le lac bleu avec ses tables de pique-nique et l’étang de Buclet aux eaux poissonneuses. Ensuite, l’itinéraire entame la seule montée de la voie verte sur un petit kilomètre, attention 30 m de dénivelé ! La suite du parcours serpente jusqu’aux rives du Vénéon, dont la couleur bleu glacier vous accompagnera jusqu’à Venosc. 

Plan

Rendez-vous à la page des brochures pour télécharger le plan.


Pour la petite histoire… 

Ce projet de territoire a été porté par la Communauté de Communes de l’Oisans, il prévoit de relier Venosc à Séchilienne en passant par Bourg-d‘Oisans, Allemond et le val de Livet. Il permettra à terme de relier l’Oisans à Grenoble et au réseau de voies vertes européen tel la Via Rhôna. Aujourd’hui, la première partie est ouverte entre Venosc et Allemond.  

La voie verte participe au positionnement du territoire comme capitale du vélo de montagne et constitue un axe qui relie les cols mythiques de l’Oisans.